Métabolisme

 

Pissenlit (Taraxacum officinalis) 

Ce compagnon de l’être humain apparaît partout où l’on trouve des prairies trop riches en fumure. Ses racines qui s’enfouissent profondément dans la terre la libèrent de cet excès. Ses feuilles aux formes très différenciées sont la manifestation de l’énorme capacité plastique de cette plante qui comprend plus de 2000 variétés. Ses semences ne passent pas inaperçues quand, par leur vol en « parachute », elles se conquièrent un nouvel espace vital. Chez l’être humain, les extraits de pissenlit influencen favorablement la digestion et soutiennent le foie dans ses fonctions.

Posologie standard

► Soulager le métabolisme – détoxication

► La goutte

► Métabolisme du calcium 

► Prévention de l’ostéoporose

► Métabolisme du fer, anémie

  

Soulager le métabolisme – détoxication

Les périodes de changement, le printemps et l’automne sont des moments favorables pour offrir une pause à l’organisme en le délivrant de tout ce qui l’a chargé. En particulier pour les personnes allergiques mais aussi pour celles qui sont atteintes de rhumatisme de telles cures sont à conseiller. Pour cela, il faut introduire des jours de « détoxication », jours où l’on réduit
la quantité de nourriture ingérée en donnant la priorité aux produits frais et naturels. La formule des jours « riz » ou « fruits » est très appropriée, également le jeûne avec des jus frais. De nombreux livres existent sur ce thème et chacun devrait choisir la forme qui lui convient le mieux.

Il est important de boire beaucoup durant ces périodes. Soutenez les processus d’élimination avec des tisanes non sucrées et de l’eau ainsi qu’avec les préparations énumérées ci-après.

Soutien du métabolisme global 

 

Il est conseillé d’appliquer les mesures suivantes sous forme de cure pendant 4 – 6 semaines.

Feuilles de bouleau, herbe d’ortie, de solidage verge-d’or, de prêle,
herbe et racine de pissenlit, fruits de cynorhodon

 

    

 

Complément pour soutenir la fonction rénale :

 
 

Solidago comp. gouttes (Ceres) 

   

Posologie

 

Betula / Juniperus sirop (Wala)
ou Jus et sirop de bouleau (Weleda) 

   

Posologie
Posologie

NE

 

Complément pour soutenir la fonction hépatique :

 
 

Taraxacum comp. gouttes (Ceres)

   

Posologie

Hepatodoron® comprimés (Weleda)

   

Posologie

NE

Le bon truc : Les substances amères stimulent la sécrétion des sucs digestifs et, de ce fait, soutiennent en même temps l’élimination. Le rampon, le cicorino rouge, l’artichaut, le chou de Bruxelles, le grapefruit et les herbes aromatiques telles que la sauge et le laurier contiennent des substances amères.

 

► « Appareil digestif – préparations amères »

 

La goutte

La goutte est une maladie typique de notre culture et société d’abondance. Une alimentation erronée peut provoquer un taux trop élevé d’acide urique, un signe que le rein n’arrive plus à assumer sa fonction éliminatoire. Cet acide urique restant dans le corps peut cristalliser et se déposer dans les articulations sous forme de nodosités douloureuses. Une alimentation riche en bases, avant tout végétarienne et pauvre en purines constitue la meilleure prévention d’un accès de goutte. Il est très important de s’en tenir aux recommandations pour l’alimentation. La société suisse de nutrition donne des informations très détaillées ; voir : www.sge-ssn.ch.

Une crise aiguë de goutte doit être traitée par le médecin. Les préparations suivantes sont excellentes pour la prévention et le soutien thérapeutique.

Traitement de base en cas d’hyperuricémie et de goutte

 

Feuilles de bouleau, herbe d’ortie, solidage verge-d’or

     
 

Betula / Juniperus sirop (Wala)
    ou Jus de bouleau actif (Weleda)

1 CC 2 – 3 fois par jour diluée dans de l’eau ou de la tisane

     

Séré

Compresses rafraîchissantes lors de crise aiguë

 

    
 

Colchicum D12 gouttes (Ceres)

   

Posologie

Le bon truc : L’égopode podagraire ou petite angélique qui pousse dans nos jardins est une plante médicinale, riche en vitamine C et qui était autrefois utilisée contre la goutte en médecine populaire : on l’appelait l’herbe aux goutteux. A consommer crue (bien lavée à l’eau froide) dans une salade ou cuite en légume.

 

Métabolisme du calcium 

Certaines périodes de la vie demandent un apport accru de calcium, par exemple la grossesse, la petite enfance ; plus tard, la prévention de l’ostéoporose. Dans ces cas, il est judicieux de ne pas simplement servir le métabolisme calcique par des apports directs de calcium mais de stimuler le métabolisme pour qu’il assimile mieux le calcium présent dans les aliments.

Traitement de base en périodes de besoin accru

 

 

Reconstituant calcaire 1 + 2 (Weleda) 

Sel calcaire 1: stimule la réceptivité pour le calcium des aliments

Sel calcaire 2: réfléchit grâce au calcium naturel de l’huître le côté nutritif de la préparation et stimule l’absorption du calcium

   

Posologie

NE

Le bon truc : En plus des produits laitiers et des eaux minérales contenant du calcium, les aliments suivants sont également riches en calcium : légumes verts, sésame, céréales et légumineuses.

 

Prévention de l’ostéoporose 

Non seulement une alimentation équilibrée joue ici un rôle important mais également le mouvement. La charge physique renforce la stabilité des os. Une plante importante pour la santé des os est la prêle des champs (Equisetum arvense) riche en acide silicique. Si le calcium est important pour la stabilité de l’os, l’acide silicique a une action structurante et favorise en même temps l’élasticité osseuse.

Traitement de soutien en cas d’ostéoporose

 

Prêle des champs également combinée à l’ortie par exemple

Cure de plusieurs semaines

     
 

Reconstituant calcaire 1+2 (Weleda) 

   

Posologie

NE

 

Equisetum arvense Ø gouttes (Ceres)

En complément à la tisane de prêle 
Cure avec intervalle : thérapie de 4 semaines suivie d’une pause de 2 – 4 semaines

     
 

Conchae 50 % poudre (Weleda)

¼ CC 2 fois par jour

 

   

Posologie

!

Tipp: Nebst Milchprodukten und calciumreichen Mineralwassern sind auch folgende Lebensmittel reich an Calcium: grüne Gemüse, Sesam, Getreide, Hülsenfrüchte.

 

 

Métabolisme du fer, anémie

Une carence en fer et l’anémie qui y est associée peuvent survenir en cas d’un besoin accru de l’organisme en fer, par exemple lors de grossesse, dans l’enfance, la pratique d’un sport de compétition ou si l’organisme en perd plus qu’il n’en reçoit, par exemple lors d’une hémorragie ou de règles excessives. Une carence survient également lorsque l’organisme n’est pas
en mesure d’absorber suffisamment le fer contenu dans les aliments malgré un apport suffisant : il faut alors se préoccuper de la santé de l’intestin et de sa capacité d’absorption.

Amélioration de l’absorption du fer contenu dans les aliments

 

Ortie

     

Anaemodoron® gouttes (Weleda)

 

dès 6 ans

Posologie

NE

 

Ferrum pomatum Ø (=D1) gouttes (Weleda) 

dès 6 ans

Posologie

Le bon truc : un intestin en bonne santé absorbe mieux les substances qui lui sont offertes – voir aussi « Préparations amères » page 4. La vitamine C naturelle renforce l’absorption du fer.

 

Substitution du fer

 

Si la perte de fer est importante, une préparation à base de fer est nécessaire. Les capsules de Biodoron contiennent du fer bien assimilable par le corps – demandez à votre médecin s’il estime que cette administration est possible.

Biodoron 150 mg capsules (seulement sur ordonnance médicale, Weleda)

 

     

 

 

► «Littérature complémentaire»  

 

Dernière actualisation 2017-04-28/cc

Copyright © 2013 zusammenhänge GmbH & anthrosana

Standarddosierung

 

Die nebenstehenden Angaben basieren auf folgenden Quellen:

Herstellerangaben:

WalaOVCH – Wala Schweiz, Online-Verzeichnis
PaBe WalaCH – Wala Schweiz, Packungsbeilage
WalaD – Wala Deutschland, Arzneimittelverzeichnis
WelOVCH – Weleda Schweiz, Online-Verzeichnisses
PaBe WelCH –  Weleda Arlesheim, Packungsbeilage
WelD – Weleda Deutschland, Arzneimittelverzeichnis

Monographien der deutsche Zulassungs- und Aufbereitungskommission: 

KomC – Monographien der Anthroposophie
KomD – Monographien der Homöopathie
KomE – Monographien der Phytotherapie

Literatur:

MGlöck – Anthroposophische Arzneitherapie / M. Glöckler
Vad – Vademecum
HSchr – Heilmittel der anthrop. Medizin / H. Schramm
RHKal Pflanzliche Urtinkturen / R.und H. Kalbermatten
HHVogel – Wege der Arzneimittelfindung / H-H. Vogel

Behördenangaben:

Swissmedic (Verschiedene Links)