Refroidissements

 

Sureau (Sambucus nigra)

Le sureau passe pour un arbre protecteur. C’est pourquoi nous le trouvons presque partout où l’être humain s’est établi. Depuis toujours, les inflorescences et les baies sont utilisées comme remède populaire lors de refroidissements. L’arbrisseau est également un symbole pour le développement spirituel de l’homme qui nécessite de la chaleur. L’infusion de fleurs de sureau fait transpirer. En cas de rhume, le sureau en dilution contrôle l’organisme « eau ».

 Posologie standard

► Infection grippale – grippe

► Fièvre

► Rhume

► Sinusite

► Maux de gorge, enrouement

► Douleurs d’oreille

► Toux

 

 

Le système immunitaire joue un rôle prépondérant pour se défendre et venir à bout des maladies dues à un refroidissement. Dès la naissance, notre corps est confronté au monde environnant des virus et des bactéries. C’est ainsi que notre système immunitaire se développe. Les infections banales sont le champ d’exercice du corps, resp. du système immunitaire, dans cette confrontation naturelle avec le monde environnant. Chez les enfants justement, ce processus ne devrait pas être étouffé : c’est en
surmontant les obstacles que l’être humain peut grandir.

La découverte des virus et des bactéries a eu pour conséquence de considérer les maladies infectieuses comme un problème « extérieur » et une relation saine de l’être humain avec la maladie s’est perdue. Pour que les germes puissent se développer de manière optimale, il faut un milieu nutritif préparé en conséquence. Les bactéries et les virus ne peuvent se développer que si l’organisme est prêt à les recevoir. L’infection n’est pas la cause de la maladie mais seulement un facteur déclenchant.

 

Prévention 

 

 

Sirop d’Argousier vital ou Jus d’Argousier vital (Weleda)

dès 1 an

  

Le bon truc : veiller à un apport suffisant en vitamine C naturelle, contenue par exemple dans la choucroute, le chou-fleur, le chou de Bruxelles, les agrumes et les jus de fruit frais.

 

Echinacea Ø gouttes (Ceres) 

Stimulation du système immunitaire

 

 

Posologie 

 

Meteoreisen/Phosphor/Quarz globules (Wala)
(Fer météorique / phosphore / quartz)

Peur de la contagion

 

Posologie 

 

Stimulation de l’organisme « chaleur »

 

Fleurs de tilleul et fleurs de sureau 

stimulent la transpiration

    

Bain de pied à la farine de moutarde

► « Applications externes »

dès 6 ans

 
 Bain au pin (Dr Hauschka) ou Bain revitalisant au sapin (Weleda)
   ou Bain au calendula (Weleda) pour les nourrissons
    

Le bon truc : La chaleur est l’une des premières et des plus importantes mesures: par exemple un bain chaud suivi de repos au lit.

 

Infection grippale – grippe

Il est souvent difficile de distinguer entre une infection grippale et une vraie grippe à son début. Dans les deux cas, il s’agit d’une maladie virale contagieuse. En règle générale, le déroulement d’une infection grippale est atténué et de plus courte durée que celui d’une vraie grippe. Au contraire d’une infection grippale, le début d’une grippe est le plus souvent violent; on se sent très malade et elle dure en règle générale deux semaines. Souvent il faut plusieurs semaines jusqu’à ce que l’affaiblissement soit
complètement surmonté. Le traitement s’aligne sur le modèle du processus naturel. Il s’agit de soutenir l’organisme dans le processus d’autoguérison, de le soulager des troubles et d’éviter des dérapages.

Traitement de base en cas de grippe ou d’infection grippale

 

 

Infludoron® globules (Weleda) 

5 – 15 granules 3 – 6 fois par jour (selon l’âge) ; laisser fondre dans la bouche

 

dès 2 ans

Posologie

!

Infludo® gouttes (Weleda)

Phase aiguë : ingestion possible toutes les 1 – 2 heures

dès 6 ans

Posologie

NE

 

Meteoreisen/Phosphor/Quarz globules (Wala)
(Fer météorique / phosphore / quartz)

Egalement indiqué à titre prophylactique en périodes critiques

 

Posologie

 

Avec symptomatique marquée par des maux de tête

 

 

 Gelsemium comp. globules (Wala)

 

Posologie 

 

Fièvre

La fièvre qui peut apparaître est l’expression d’un saine capacité réactionnelle de l’organisme et ne devrait si possible pas être baissée artificiellement. C’est un auxiliaire important du système immunitaire. Avant tout durant l’enfance, elle remplit une importante fonction pour le développement de l’organisme « chaleur ».

Le système immunitaire est activé de façon optimale lors d’une température entre 38 et 39° C. Si la fièvre monte au-dessus, elle peut être baissée par des enveloppements du mollet, mais au maximum de 1°C. Toutefois il ne faudrait pas commencer trop tôt à faire baisser la fièvre car celle-ci contraint au repos au lit et facilite ainsi le processus de guérison. Il est important de boire suffisamment!

Régulation de la fièvre

Enveloppements du mollet

► « Applications externes »

 

     
 

Chamomilla comp. suppositoires (Weleda)

1 suppositoire 1 – 2 fois par jour

dès 1 an

Posologie

!

Le bon truc : en cas de perte d’appétit, il ne faut pas forcer le patient à manger. Là encore, il s’agit de décharger le corps pour qu’il puisse mettre ses forces à
disposition pour le processus de guérison.

 

Soutien du système cardiovasculaire surchargé par la fièvre

 

► « Coeur et circulation sanguine – Troubles cardiaques »

 

Rhume

Lors d’un rhume la muqueuse nasale enfle et gêne ainsi la respiration par le nez. Le but du traitement est d’atténuer les symptômes désagréables en faisant désenfler la muqueuse et d’améliorer le bien-être général.

Comme pour toutes les maladies dues à un refroidissement, le rhume peut être influencé positivement en stimulant l’organisme « chaleur », en particulier par des bains de pieds.

 

 

Apaisement des symptômes généraux du rhume 

 

Sachet d’oignon

► « Applications externes »

     
 

Inhalation avec fleurs de camomille

 

  
 

Eukawohl (Primavera) mélange d’huiles essentielles 

1 – 2 gouttes dans un peu d’eau chaude et inhaler

dès 6 ans

  
 

Baume nasal (Wala) 
    ou Pommade contre le rhume, Weleda 
    ou pour les enfants Baume nasal doux (Wala) 

dès 6 ans
dès 6 ans

Posologie
Posologie
Posologie

NE
NE
NE

 

Agropyron comp. globules (Wala)

Harmonise l’organisme « eau »
Phase aiguë : ingestion possible toutes les 2 heures

 

  
 

 Allium cepa D6 (Ceres)

En cas de sensation que « tout coule »

 

Posologie

  

Stimulation de l’organisme « chaleur » par des bains de pieds

 

► « Applications externes »

 

Sinusite

Les signes d’une inflammation des sinus sont : une sensation de pression et / ou des douleurs lancinantes, perçantes ou pulsantes dans la région du front et du maxillaire. On se sent mal et on a le sentiment que le refroidissement ne guérit pas.

Lors d’une sinusite, une faiblesse de l’organisme « chaleur » est presque toujours présente. Pour la traiter avec succès, il faut aussi bien des mesures externes qu’internes. Il faut également veiller à un apport suffisant de liquides.

 

Traitement de base en cas de sinusite 

 

 

Sinudoron® gouttes (Weleda)

 

Posologie

Bains de pieds à la farine de moutarde soutiennent l’organisme « chaleur » 

► « Applications externes »

dès 6 ans

  

 

 Rhinodoron® spray nasal (Weleda) 

Pour garder la muqueuse nasale humide

 

 

Posologie

NE

  

Stimulation locale de l’organisme « chaleur »

 

Graines de lin en compresse 
    ou compresse de raifort: Attention à l’irritation des yeux!

► « Applications exernes »

 

 

dès 1 an
dès 10 ans

  
 

Cochlearia armoracia 10 % pommade (Weleda)

Raifort en variante adoucie ; frictionner le front ou / et la région des sinus maxillaires

dès 1 an
 

Posologie

Maux de gorge, enrouement

Quand la muqueuse de la gorge (pharynx) est enflammée apparaissent les symptômes classiques de l’inflammation : douleur, rougeur, enflure. Ceuxci se développent la plupart du temps simultanément à un refroidissement.

Des symptômes tels que maux de gorge et enrouement doivent toujours être pris au sérieux car il peut aussi arriver qu’il s’agisse d’une maladie grave. Si, en plus, on observe des dépôts sur les amygdales, il faut consulter un médecin.

Mesures immédiates

Sauge, camomille, eau salée, jus de citron en gargarismes

► « Applications exernes »

 

     
 

Eucalyptus comp. poudre (Weleda) 

 

Posologie

NE

1 CS feuilles de sauge, ½ CS feuilles de menthe dans un litre d’eau bouillante. Dès que celle-ci est refroidie ajouter du jus de citron et ventuellement sucrer avec du miel.

Répartir sur la journée, boire par gorgées et gargariser brièvement avant d’avaler

     
 

Enveloppement froid avec séré, terre curative ou citron

► « Applications externes »

     

Eucalyptus comp. pâte (Weleda)

Enveloppement du cou ; voir mode d’emploi dans l’emballage

dès 6 ans

Posologie

Le bon truc : Pastilles pour la gorge à la sauge (Wala) à sucer, pour éviter d’avoir la gorge sèche

 

Traitement de base en cas de maux de gorge

 

 

Apis / Belladonna globules (Wala)
   ou Apis D3 / Belladonna D3 globules (Weleda)

Remède basique pour les inflammations

 

 

 

Posologie

 

Salvia Ø gouttes (Ceres)

 

Posologie

 

Echinadoron® pastilles à sucer (Weleda) 

dès 4 ans

Posologie

NE

 

Enrouement

 

 

Anis-Pyrit 0,1 % comprimés (Weleda) 

Lors d’enrouement seul

 

 

 

Posologie

 

Archangelica comp. globules (Wala) 

Enrouement avec une toux sèche ou irritative

 

Posologie

Le bon truc : Si l’enrouement est lié à une laryngite, il faut à tout prix ménager la voix si l’on veut la récupérer rapidement ; chuchoter n’est pas une alternative ménageante.

 

Douleurs d’oreille

C’est chez le nourrisson ou le petit enfant que les otites sont le plus fréquentes. Les cavités concernées ne sont pas encore complètement formées à cet âge. Le canal reliant l’oreille moyenne à la cavité pharyngienne est encore très court et les infections peuvent facilement monter jusqu’à l’oreille moyenne. Des douleurs d’oreille lancinantes qui apparaissent brusquement peuvent être le signe d’un début d’otite.

Il ne faut en aucun cas banaliser l’otite car, sans traitement adéquat, l’inflammation peut s’étendre à l’oreille interne ou aux os avoisinants. Si les douleurs ne s’améliorent pas après 2 – 3 jours, il faut consulter un médecin.

Traitement de base en cas d’otite

Sachet d’oignon

► « Applications externes »

 

 

   
 

Aconitum / Camphora comp. gouttes auriculaire (Wala)
    ou Levisticum H 10 % huile (Weleda)

3 fois par jour 1 – 2 gouttes d’huile réchauffée à la température du corps; absorber avec un peu de ouate et introduire dans le canal de l’oreille ou en friction derrière l’oreille

 

Posologie 
Posologie

!
!

 

Levisticum, ethanol. Decoctum D3 globules (Weleda) 
             au stade aigu : ingestion possible toutes les heures 

en alternance avec

 

 

Posologie

!

 

Apis / Belladonna globules (Wala) 
   ou Apis D3 / Belladonna D3 globules (Weleda)
             Phase aiguë : ingestion possible toutes les heures

 

 Posologie

!

 

Toux

La toux n’est pas une maladie en soi mais bien plus une réaction de protection du corps. C’est le mécanisme de nettoyage le plus important pour que les voies respiratoires restent libres. Par ce moyen, le corps essaie d’expulser des particules ou des bactéries qui se sont introduites dans les voies respiratoires en les emballant de mucus. Les médicaments qui étouffent la toux ne devraient
être utilisés qu’exceptionnellement. Ils répriment la saine réaction de défense de l’organisme car le mucus ne peut pas être éliminé par la toux.

Sucer des bonbons contre la toux, par exemple Ricola aux herbes ou Santasapina Bioforce garde la région pharyngienne humide et apaise les accès de toux.

Traitement de base pour toutes les formes de toux

Racine de guimauve, racine de bois doux, fleurs de mauve, 
   feuilles de plantain lancéolé, fleurs de primevère officinale,  
   fleurs de molène bouillon-blanc

 

     

Feuilles de thym ou fleurs de camomille en inhalation 

 

  
 

Eukawohl (Primavera) mélange d’huiles essentielles

1 – 2 gouttes dans de l’eau chaude et faire une inhalation

 

dès 6 ans

Posologie

 

Cataplasme de gingembre sur la poitrine ou le dos

► « Applications externes » 

     
 

Sirop contre la toux, Weleda 
    ou Pulmonium suc contre la toux (Wala) 

dès 4 ans
dès 2 ans

Posologie
Posologie

NE
NE

 

Lichenes comp. sirop (Weleda) 

Particulièrement indiqué en cas de toux sèche
A : 3 – 5 fois par jour 1 CC
E / PE dès 1 an : 3 fois par jour ½ – 1 CC maximum

dès 1 an

Posologie

!

 

Hedera comp. gouttes (Ceres) 

 

Posologie

 

Petasites comp. globules (Wala) 

 

Posologie

  

Frictions de la poitrine et du dos

 

Baume pectoral au plantain (Wala) 

 

dès 6 ans

Posologie

BPZ

 

Plantago comp. pommade (Weleda) 

dès 6 mois

Posologie

 

Plantago lanceolata 10 % pommade (Weleda) 

 

 

 

Posologie

 

Lavandula, Oleum aethereum 10 % huile (Wala)
ou Oleum aethereum Lavandula 10 % huile (Weleda) 

Pour les nourrissons diluer éventuellement avec de l’huile d’olive

 

 

Posologie
Posologie

 

Toux sèche, toux irritative

 

Gouttes contre la toux Doron® (Weleda) 
    ou Thymus vulgaris Ø gouttes (Ceres) 
    ou Archangelica comp. globules (Wala) 

 

dès 6 ans

Posologie
Posologie
Posologie

NE

 

Krampfhusten

Pertudoron® gouttes (Weleda) 

en alternance avec Cuprum aceticum D4 gouttes (Weleda)

Phase aiguë : 3 – 10 gouttes toutes les 1 – 3 heures

 

 

Posologie

Posologie voir NE Pertudoron

NE

NE

 

Hedera Helix Ø gouttes (Ceres) 

 

 

 

Posologie

 

 

► «Littérature complémentaire»  

 

Dernière actualisation 2017-04-28/cc

Copyright © 2013 zusammenhänge GmbH & anthrosana

Standarddosierung

 

Die nebenstehenden Angaben basieren auf folgenden Quellen:

Herstellerangaben:

WalaOVCH – Wala Schweiz, Online-Verzeichnis
PaBe WalaCH – Wala Schweiz, Packungsbeilage
WalaD – Wala Deutschland, Arzneimittelverzeichnis
WelOVCH – Weleda Schweiz, Online-Verzeichnisses
PaBe WelCH –  Weleda Arlesheim, Packungsbeilage
WelD – Weleda Deutschland, Arzneimittelverzeichnis

Monographien der deutsche Zulassungs- und Aufbereitungskommission: 

KomC – Monographien der Anthroposophie
KomD – Monographien der Homöopathie
KomE – Monographien der Phytotherapie

Literatur:

MGlöck – Anthroposophische Arzneitherapie / M. Glöckler
Vad – Vademecum
HSchr – Heilmittel der anthrop. Medizin / H. Schramm
RHKal Pflanzliche Urtinkturen / R.und H. Kalbermatten
HHVogel – Wege der Arzneimittelfindung / H-H. Vogel

Behördenangaben:

Swissmedic (Verschiedene Links)